World of Conquest - Les Terres de Whauk

Bienvenue sur les terres de Whaukh... Bienvenue dans notre monde... Un univers où le Mystique rencontre le fantastique... Une épopée Unique...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Contes du cadavre exquis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jak Gride

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Humain

MessageSujet: Les Contes du cadavre exquis   Mar 14 Avr - 13:32

/HRP/ Le but ici c'est de commencer une histoire, RP j'entend, et quelqu'un la continue selon son bon vouloir, en respectant une certaine cohérence pour la transition ( juste pour qu'on ait l'impression que l'histoire est la même ). Normalement ça devrait donner des trucs assez farfelus, mais dans le respect du RP, c'est-à-dire que pour un lecteur, il faut que ça donne l'impression que c'est une histoire qui se déroule sur whauk. Voilà, j'espère que ce sujet rencontrera son public ^^ /HRP/

Il était une fois un jeune paysan du nom d'Harold. Il était le fils adoptif d'un vieux couple de paysans, mais ne le savait pas, ses parents adoptifs ayant jugé qu'il ne lui était pas utile de savoir la vérité sur ses origines tant qu'il n'avait pas atteint sa majorité.
Cependant, avec le temps, Harold finit par douter de plus en plus de sa filiation, il était en effet plus grand de deux têtes que ses parents et avait les cheveux bleus, tandis que ces derniers étaient bruns tout les deux.
Un jour, n'y tenant plus, il se résolut à aller voir son père et lui poser la question qui lui brulait les lèvres.
Alors qu'il rentrait du champ de patates douces de ses parents, il tomba soudain nez-à-nez avec un cavalier en armure ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sliesch Dzij

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Saaur

MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   Mar 14 Avr - 15:07

... Le chevalier ayant un peu trop consommé avant son service, crut voir une patate douce se lever et prendre forme humaine. Puis celle-ci s'approcha de lui:

- Arrière infâme créature!
- Excuser moi monsieur, vous devez faire erreur, je suis Harold, le fils des deux paysans habitants ici.
- Ahah tu viens de te trahir ces paysans ne peuvent avoir de fils! Ils sont inaptes à la procréation, certains disent même qu'ils seraient stérile!
- Cela revient au même
- N'essaye pas de m'avoir par tes ruses vil gredin ! Oulaa, jme sens mal tout d'un coup.. Ne bouge pas je reviens tout de suite après avoir gerb.. beuarrh

Offrant un spectacle peut ragoutant le chevalier déversait ses tripes sur le chemin de terre. Tentant de se contenir il décida d'aller un peu plus loin pour finir de déverser ses entrailles.
Harold haussa les épaules, un fou en armure, c'était courant depuis la Grande Bataille. Les émanations magiques avait eu des effets plus ou moins néfastes sur les habitants de Whauk. Harold fit quelques pas puis entra, toujours décider à poser la question fatidique à ses parents. Il poussa la porte et laissa tomber la patate douce qu'il avait dans sa main tant il fut stupéfait par la vision qui s'offrait à lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theros

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 11/04/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   Mar 14 Avr - 18:09

En effet, des qu'il eu a peine ouvert la porte, l'odeur lui prit les tripes tel un corp en décomposition...il régnait une odeur étrange dans la petite chaumière tranquille...
Mais énorme fut sa surprise quand ses pires craintes se révéla à ses yeux...


- Oh par tout les Dieux, Maman, tu épluches des patates salées !!

- Je sais mon fils, mais aujourd'hui est un jour spécial...

- Mais que ce passe-t-il depuis aujourd'hui...??? Tout est vraiment étrange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bouger-vendee.fr
Tragash

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 13/04/2009
Race : Orc

MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   Mar 14 Avr - 18:31

La mère de Harold finit d'éplucher sa patate salée afin de pouvoir se concentrer sur la nouvelle qu'elle allait devoir annoncer à son fils adoptif.
Elle jeta les déchets dans une large corbeille en osier, posée sur la table de fortune.


"Mon fils, assis-toi.
-Mère, je suis très bien debout...
-Comme il te plaira. La mère fixait Harold dans les yeux . Tu sais Harold, peut importe ce que nous allons t'apprendre aujourd'hui, nous t'aimons et nous t'aimerons toujours, nous voulons que ce soit clair entre nous. Mais je m'égare, tu préfèrerais surement savoir pourquoi j'épluche des patates salées, n'est-ce pas?
-Ne sois pas ridicule, je...je pense que je ne suis pas réellement votre fils...voilà...
-Comment?
-Les preuves sont accablantes mère, mes cheveux sont bleus et les votres bruns. Je suis beaucoup plus grand que vous ... Pourquoi m'avoir menti pendant tant de temps ?

La mère d'Harold se leva et le tint par les épaules.

-Mon fils, ton père et moi sommes comme qui dirait, des gens stériles, qui ne peuvent donc pas avoir d'enfant. Ayant appris que tes vrais parents fûrent décimés dans un raid de brigands, nous t'avons pris sous notre aile. Suite à cet évènement, notre vie à changé, nous menons une existence heureuse grâce à toi, tu étais la pièce manquante au bonheur. Et, pour en revenir à ta question, nous ne t'avons rien dit car nous pensions que cela nuirait à ta conscience et que tu fuierais la maisonnée.

Harold resta bouche bée, ne sachant que dire, restant immobile devant l'égoïsme de ses parents. Quelques larmes coulèrent sur son visage. Sa mère tenta de le réconforter en le serra dans ses bras, mais celui-ci la rejeta et parti de la maisonnée en claquant si fort la vétuste porte que les corbeaux perchés sur les barrières entourant les champs de patates douces s'envolèrent...


Dernière édition par Llanovar le Mar 14 Avr - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klajj

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Saaur

MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   Mar 14 Avr - 20:59

Quelque part dans une taverne de Whauk, quelqu'un deigna raconter la suite de la célèbre légende d'Harold:

A la bonne heure, Harold n'avait quasiment jamais quitter le domaine de sa vie et il se retrouva ainsi complètement perdu au bout de cinq minutes de marche. Sa mère eut ainsi l'occasion de le revoir une dernière fois avant qu'il s'empare d'une carte et ne reparte, cette fois çi pour de bon!
Sa détermination était comparable à celle d'un enfant qui boude ses parents parce que ceux-ci refusent de lui acheter une épée en mousse (objet dont raffoles les petits humains, c'est bien connu). Il continua ainsi sa route pendant deux bonnes minutes, quand soudain, le chevalier ivre lui barra la route une nouvelle fois:


-Ca va mieux? lui demanda poliment Harold.

-Fan de Dious' tu l'as dis! Bon allez viens, je t'emmene voir la tombe de tes vrais parents.

Et, à la surprise générale, Harold lui répondit ces mots:

-Ma maman m'a dit de jamais monter à cheval avec des étrangers.

-Ah... heu... bon, eh bien à la prochaine petit!

Le jeune Harold, qui fit preuve une nouvelle fois de son intelligence débordante, et reprit son chemin... jusqu'à ce qu'une marmotte se mette en travers de sa route, et lui tint ces propos:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jak Gride

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Humain

MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   Mar 14 Avr - 21:18

- Tu vois cette colline là-bas mon petit ?

- Euh, fit Harold d'un air dubitatif oui, pourquoi ?

- Pourquoi lui demanda la marmotte ? Et bien tu ne brilles certainement pas par ton intelligence fiston ! Tu ne sais donc pas que cette colline est la seule colline des terres de Whauk à être constituée de terre et d'herbe ainsi que de chocolat ?!

Malheureusement pour la marmotte Harold s'était endormi debout, la bave dégoulinant de sa bouche et la morve coulant abondamment de ses narines.

- Bon tant pis, je vais aller trouver un ours et j'extrairai moi-même ce chocolat en lui ordonnant afin de créer le chocolat en barre parfait que j'appellerai du nom de mon arrière-arrière-arrière-grande-tante-germaine par alliance : Milka !
Mwahahahahahahaha !

La marmotte s'éloigna tout en continuant de rigoler elle-même, laissant le pauvre Harold toujours endormit debout.
Alors que le soleil commençait à décliner à l'horizon, le chevalier bourré ( qui ne l'était plus ) déboula au galop et renversa malencontreusement Harold qui baignait désormais dans sa morve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tragash

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 13/04/2009
Race : Orc

MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   Mar 14 Avr - 21:58

Le choc fût brutal. La puissance du galop du chevalier le fit tomber à la renverse. Son crâne alla se cogner contre de la rocaille qui parsemait le sentier où se trouvait Harold. Un épais trait de sang se formait maintenant sur le front du jeune garçon et coula jusqu'à ses lèvres. Le chevalier maintenant sobre accourra vers le jeune Harold et lui imbiba la plaie d'une étrange mixture, semblable à celles préparées par les érudits des contrées de Whauk. Le Chevalier porta le jeune garçon au coin d'un arbre afin que celui-ci reprenne des forces.

Quand l'ombre de l'arbre auprès duquel ils étaient allongés eut disparu, Harold s'éveilla péniblement.

- Hein? Qu'est-ce que... Où suis-je? Marmona le jeune tout en se frottant le front blessé.
-Doucement petit, doucement...
-Encore vous ? A croire que votre présence ne m'apporte que des malheurs...
-Je suis désolé jeune homme, mais cette fois c'est mon cheval qui avait bût. Je m'explique, après que nous nous soyons séparés la première fois, je suis reparti me saouler dans une taverne. J'en suis ressorti ivre une fois de plus...J'ai ensuite acheté une bouteille de Grog, le meilleur tord-boyau qui puisse exister dans les contrées de Whauk! Mais, à ma grande désolation, celle-ci fût brisée lors de mon voyage et mon fidèle destrier consomma la boisson épandue à terre...Et puis, me voilà...

Harold dévisagea le chevalier d'un air dubitatif.

-Messire, puis-je au moins connaître la raison de votre présence à mes côtés?
-Je t'en prie appelle moi Ronan, mon garçon.Je suis ici pour une noble quête. J'ai pour tâche de recruter de jeunes hommes prometteurs afin de libérer notre capitale d'une invasion de créatures. J'ai dores et déjà put constater ta bravoure, jeune Harold, en t'écoutant tenir tête à tes faux-parents. Mais t'y connais-tu en maniement d'armes contondantes, tranchantes ou encore perçantes ?
-Voilà une bien noble quête que celle-ci sire Ronan. Mais à mon grand regret je fut élevé dans une fausse famille de paysans, je n'ai aucune expérience du métier de guerrier...
-Il n'y a point de problème à cela Harold, je ferais de toi un grand guerrier tu verras, j'ai seulement besoin de ta confiance...

Le garçon planta son regard dans celui du chevalier et lui répondit qu'il acceptait le chevalier Ronan comme maître d'apprentissage.

-Formidable petit, te voilà écuyer! A présent nos destins sont liés, viens Harold commençons tout de suite par te trouver une arme, considère ceci comme un cadeau de ma part...

Les deux hommes partirent en quête d'une cité où l'on puisse trouver un forgeron. Mais la route sera parsemée d'embûches...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ragna Rock

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/04/2009
Race : Nain

MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   Mar 14 Avr - 22:55

Les deux compagnons se mirent donc en route vers la Cité des Humains, au Sud de la Plaine de Ganador. Après de nombreux jours de chevauchée sans relâche, ils prirent la décision de faire une pause bien méritée dans une auberge d' un petit village.

- Une chambre pour deux personne, lanca Ronan en entrant dans le bâtiment.

- Nous sommes complets, répliqua l' aubergiste assis derrière le comptoir.

L' homme devait atteindre la cinquantaine, à en juger par ses rides sur son visage, ses cheveux blancs et sa moustache broussailleuse.


- Néanmoins, vous pourrez dormir dans la cave sur de la paille si vous le souhaitez, reprit-il.

Ronan se tourna vers Harold:


- Nous allons rester ici ce soir, et dormir dans la cave est toujours mieux qu' à la belle étoile.

Dans la soirée, de nombreux villageois vinrent animer l' auberge, et comme tous les soirs, le chevalier alcoolique se bourra la geule à la biere de Grog. Quand Harold commanda un verre de lait, il s' esclaffa :

- Fais gaffe petit *hic*, si tu continues *hic* tu vas finir...

La porte de l' auberge vola en éclat, laissant apparaître un orc massif aux dents acérées, une hache ensanglantée à la main et un sourire sadique aux lèvres...


Dernière édition par Khendar le Mer 15 Avr - 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tragash

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 13/04/2009
Race : Orc

MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   Mar 14 Avr - 23:23

Le chaos était total, après que la porte ait été fracassée, l'orc s'attaqua à l'assemblée de fêtards présents dans l'auberge. L'aubergiste fut sa première victime. L'orc se jeta sur lui en voyant qu'il tentait de prendre une épée posée dans son comptoir. Le monstre assena l'aubergiste de trois coups de sa hache déjà ensanglantée, et l'on pouvait entendre le bruit des os et de la chair se déchirant.

Témoin de ce massacre, Harold, encore novice en maîtrise des armes, se réfugia sous une table de bois afin d'échapper au regard de l'orc. Son maître d'apprentissage, Ronan, était toujours sous l'emprise d'un puissant alcool, le Grog, réputé pour brûler l'estomac aussi fort qu'une flamme. L'alcool dissipa toute crainte chez Ronan qui crût, en étant ivre, aperçevoir deux orcs au lieu d'un seul. Il empoigna son épée à deux mains, positionna ses pieds pour préparer son attaque et se lança. Le combat fut terriblement violent. Ronan eut l'occasion de porter le premier coup au torse de l'orc qui poussa un léger cri de douleur. La lame n'avait pas transpersé son torse. L'orc, pris d'une rage de berserker, fit tournoyer sa hache dans les airs et assena un coup d'une effroyable puissance en direction de Ronan. Celui-ci para l'attaque,mais celle-ci fût tellement forte que son épée d'acier pur se brisa. Le combat tournait maintenant en la faveur de l'orc.

Harold regardait la scène, impuissant, tremblant de tous ses membres, mais il se rappella la promesse que lui avait fait le sire Ronan: il l'entraînerait à devenir un vrai chevalier, et Harold ne pouvait pas laisser son maître se faire tuer.
D'un bond il se glissa derrière le comptoir de l'auberge où se trouvait l'épée de l'aubergiste. Quand il eut saisit l'épée, il s'élança vers l'orc en poussa un cri de rage, afin de se donner du courage.
L'orc ne le vit pas venir. Harold, d'un geste de novice mais néanmoins précis lui enfonca la lame dans le ventre. L'orc poussa un râle puis tomba raide mort aux pieds de Harold. Il avait vaincu son premier ennemi.


-Victoire! S'écria t-il
-Bien joué garçon, répliqua Ronan, ce coup était digne d'un vrai guerrier!Tu m'as beaucoup impressioné!
-Je vous ai sauvé la vie maître! Dit-il avec orgueil.
-hem c'est vrai petit, hehe...Mais prend garde, ne laisse pas l'orgueil t'envahir, tu restes un novice, et l'orgueil causera ta perte si tu ne fais pas attention...
-Oui maître, dé..désolé de vous avoir manqué de respect.
-Ce n'est rien, tu es encore jeune.

Après avoir dit ces mots, Harold contempla le désastre. Le cadavre de l'aubergiste était tellement déchiqueté qu'il en était devenu méconnaissable, plusieurs tables fracassées ainsi qu'une porte et plusieurs clients effrayés qui ne fréquenteront plus la région.

Ainsi donc, nos deux amis se remirent en route, traversant collines et plaines verdoyantes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ragna Rock

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/04/2009
Race : Nain

MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   Mer 15 Avr - 12:02

La route fût monotone pour le jeune Ecuyer. Ses muscles étaient tellement courbaturés à force de rester assis à l' arrière du destrier de Ronan qu' il faillit s' évanouir de douleur. Mais il savait qu' il devait tenir bon. Il ne voulait absolument pas décevoir son nouveau maître, qui lui avait offert une chance de changer sa destinée. Avant son arrivée, il pensait devenir un simple paysan, cultivant ses terres et épluchant des patates salées. Tout avait changé, il se sentait libre et il ne voulait à aucun prix gâcher sa chance.

Un beau jour, ils arrivèrent à l' orée d' une petite forêt. Comme les provisions des deux voyageurs s' épuisaient de plus en plus, Ronan décida d' apprendre le maniement de l' arc à Harold. Enchanté, le jeune homme se plia aux exercices que lui imposait son maître. Il s' avéra être un très bon tireur, dès les premières heures d' entraînement il réussit à atteindre le centre d' une cible en bois gravée sur le tronc d' un arbre à vingt mètres de lui. Le jou suivant, Ronan accompagna Harold chasser dans la forêt. Il lui enseigna comment traquer le gibier, comment se dissimuler à ses yeux et à son odorat avant de l' abbatre. Une fois de plus, Harold excella en la matière, et Ronan le laissa chasser seul. Harold tua deux sangliers dans l' après-midi et retourna à leur campement à l' orée de la forêt. Il passa le reste de son temps à tailler un bâton en pointe et à le lancer pour qu' il se plante sur des toncs d' arbres. Ronan revint dans la soirée, à moitié saoul et traînant deux énormes sangliers derrière lui. Il fût surpris quand il avisa les deux sangliers abbatus par Harold. Il se pourrait que ce jeune homme novice et insouciant ait un réel don !

Les deux compagnons mangèrent donc un des sangliers d' Harold. Après de longues journées de traversée a manger du pain sec et des patates crues, le sanglier cuit au feu de bois leur semblait être un met réservé aux rois. Le soleil couchant donnait une teinte rouge sang aux feuilles d' arbres dorées par l' automne. Harold était fasciné. Il prenait vraiment goût à l' aventure. Ils dormirent donc à la belle étoile, avant de repartir tôt dans la matinée du lendemain. Les sangliers avaient été soigneusement disséqués par Ronan et les morceaux de chair les plus tendres reposaient dans un sac à l' arrière du cheval. Maître et élève avaient la conscience tranquille en sachant qu' ils pourraient déguster un bon steak après ces heures de chevauchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sliesch Dzij

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Saaur

MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   Mer 15 Avr - 12:15

Harold et Ronan voyageaient paisiblement en direction du Sud-Ouest ou alors c'était en direction du Nord-Ouest. Mais ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il voyageaient en fait vers L'est. Enfin bref.... Ils marchaient désormais car le cheval de Ronan était mort d'une colique qui avait dégénéré en gangrène après la consommation trop forte d'alcool. Ronan était d'ailleurs fort mécontent, car en manque, et possédait un langage grossier assez varier.

Ils arrivèrent bientôt devant un énorme rocher orange. Un vieux paysan coupé en deux gisait là, à demi-agonisant, mais ne le voyant pas Ronan lui écrasa la trachée. Regardant sa chaussure toute tachée il s'exclama à l'encontre du paysan mort:


- Espèce de fils de purée ! Cette chaussure m'avait couté une fortune. Jme suis mis dans une purée noire avec des crédits pour me la payer. Purée de purée !

Mais alors que le chevalier continuait sa bordée de juron, un sphinx apparut dans un tourbillon de plume sur la pierre et leur parla en ces mots:

- Je vais vous poser deux questions nobles aventuriers. La première assurera votre richesse éternelle. La deuxième sera la clé de votre survie.
- Hé? qu'est ct'à dit toi ? lança le chevalier qui avait miraculeusement trouver une bouteille d'alcool sur le paysan et qui l'avait bu.
- Je dis simplement que vous avez à répondre à deux questions. Si vous répondez juste à la première je vous couvrirais de richesse, si vous répondez juste à la seconde je vous laisserais en vie.
-Ahhh des richesses... umm oui! je vois des bouteilles d'alcools! j'accepte!

Le fou de chevalier bourrer avait accepté, le sphinx lança alors ses deux énigmes:

- Qu'est ce qui se mange avec de la viande, qui peut être fait de patate, de légumes d'autres sortes. Qui peut se mélanger avec du fromage pour donner de l'alligo ?
- Purée! jsuis sûr d'avoir djà entendu cette réponse quelque part...
- Bravo ! la réponse était belle est bien purée
- Waa z'êtes trop fort messire Ronan !
- Bien. Quel est l'équation de la courbe de dérivée x au cube, plus deux x au carré, moins quatorze.
- purée! l'est chaude celle là
- Raté lança le sphinx qui découpa d'un coup de patte le chevalier en deux. Celui ci mourut instantanément. Et toi Harold ? As tu la réponse ?
- bah, jpensais à mon coup de pied au cul ?
ummm, un mouvement de balancier d'avant en arrière décrivant une hyperbole, donc une équation de x au carré plus 3 x moins sept... Noonnn!!! tu as trouvé!!! c'est impossible!!!!


Une charrette rempli d'or et un cheval apparurent à côté d'Harold qui s'en alla en remerciant poliment le sphinx. On dit qu'un pechno du nom d'Oed Ippe rencontra le sphinx le lendemain. Celui ci se penchait d'avant en arrière en répétant inlassablement: "il ne s'est rien passé, il ne s'est rien passé! Oed qui avait de forte migraine ne supporta pas les jérémiades du shpinx et de rage le décapita avant de rentrer chez lui. Pendant ce temps Harold avançait dans les pleines avec son or quand soudain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jak Gride

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Humain

MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   Dim 10 Mai - 12:49

Il trébucha contre une pierre pourtant située en plein milieu du chemin ... Se relevant difficilement, Harold s'aperçut qu'il était déjà rentré chez lui ( bien évidemment son intelligence supérieure comparable à celle des poissons rouges lui permettait de réinitialiser sa mémoire toutes les 3 minutes, ce qui était fort utile pour ne pas s'ennuyer en voyage très long et qui me permettra de zapper le récit monotone de son retour ).
Se ruant dans la chaumière familiale, Harold s'écria:


- Vieux 1 et Vieille 2 ! C'est moi, votre fils adoptif ! Je suis rentré à la maison !

Les deux paysans, abasourdis, regardaient leur rejeton adoptif avec stupéfaction. En effet derrière celui-ci se trouvait une charrette pleine d'or. Les deux cupides paysans étaient confrontés à un cruel dilemme ... soit ils célébraient le retour du fils prodigue en l'envoyant au champ de patates douces rattraper le retard qu'il avait pris durant son escapade, soit ils faisaient pareil et prenait en plus l'or pour aller le déposer à la banque.
Au bout d'une heure de réflexion pendant laquelle tous restèrent immobile dans leur position respective, les deux paysans optèrent finalement pour une rupture d'anévrisme due à la trop grande réflexion que ce problème leur imposait.
Quand à Harold, il avait déjà oublié que ces deux paysans ( désormais morts ) qui gisaient à ses pieds étaient ses parents adoptifs et il s'en alla.

Ainsi prend fin la légende d'Harold. On raconte que ce dernier dépensa toute sa fortune pour acheter un talisman protecteur censé le protéger contre les arbres et les cailloux, vendu par un obscur mage, et finit par tomber amoureux d'une beauté locale avec laquelle il n'eut pas beaucoup d'enfants puisqu'il avait déjà oublié la fille après 3 minutes.

Les enfants de Whauk connaissent tous la morale de cette histoire: si un jour tu croises un paysan au cheveux bleus du nom d'Harold, démonte-lui la tronche et fuit avant qu'il ne t'attire des ennuis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jak Gride

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Humain

MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   Dim 10 Mai - 12:53

HRP/ Voilà, maintenant que la légende d'Harold est terminée, libre à celui qui veut de lancer une autre histoire, et aux autres de la continuer selon le modèle définit dans mon premier message. Cependant j'ajoute aux règles ( très contraignantes je sais ^^ ) déjà existantes celle de la limite de post par histoire. Pour ne pas éterniser les histoires, il y a obligation de finir une histoire en 10 posts maximum, et bien sûr, plus l'histoire prend une tournure complètement tarrée ( mais dans le respect du RP ), mieux c'est !/HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jak Gride

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Humain

MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   Jeu 4 Juin - 12:20

La légende de Gart l'inventeur


Il était une fois un inventeur du nom de Gart. Celui-ci, malgré tout ses efforts n'était pas très reconnu dans ce milieu impitoyable, en fait, personne ne le connaissait du tout dans le milieu mais Gart s'en moquait éperdument et savait au fond de lui qu'un jour tout le monde connaitrait son nom sur Whauk.
Gart passait ses journées dans son laboratoire poussiéreux et n'en sortait que le soir, pour aller boire une bonne petite rasade à la taverne du village.
Personne ne s'étonnait plus depuis longtemps à la taverne de voir arriver Gart avec sa robe d'inventeur ( d'ailleurs ridicule mais Gart attachait de l'importance aux vieilles traditions et arborait donc fièrement sa robe mauve aux motifs à poix verts partout où il se rendait ) à moitié brûlée, ou encore avec d'étranges colorations de peau qui n'avait rien à voir avec du bronzage ...
Ce soir là, Gart paraissait d'humeur joyeuse, extrêmement joyeuse même, voir carrément hystérique et beugla haut et fort à son arrivée dans la taverne:


- Yo les pochtrons, ce soir c'est le grand soir, demain je ne serais plus le même homme, et pour fêter ça, c'est ma tournée générale !

Dans la taverne, si quelqu'un s'était demandé à quoi Gart pouvait bien faire allusion, les simples mots "tournée générale" avaient eu un étrange effet abrutissant sur la population présente dans la taverne, et personne ne s'attarda donc sur les autres mots de la phrase de Gart.

Le lendemain, après une bonne soirée comme tout les peuples de Whauk savent en faire, le village s'éveilla doucement. Les artisans ouvraient leurs ateliers tandis que les bourgeois notables travaillaient déjà sur la question épineuse du "comment gagner plus sur le dos des abrutis de paysans ?".

Soudain dans le ciel s'élevèrent d'inquiétantes et étranges lueurs, qui semblaient jaillir du laboratoire de Gart.
Les habitants inquiets et s'appliquant déjà à répandre des rumeurs toutes plus fantaisistes les unes que les autres ne s'aperçurent même pas de l'ombre géante qui commençait à grandir derrière eux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tragash

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 13/04/2009
Race : Orc

MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   Ven 5 Juin - 17:50

Les habitants accoururent donc près de la demeure de Gart l'Inventeur Raté. Une étrange émanation de fumée noirâtre s'élevait dans les airs, traversant une fênetre dont il manquait un carreau. La populace fut étonnée que Gart ait pu réussit une quelquonque expérience et une foule se massa près de sa demeure, curieux de voir quel idiotie il avait pû leur faire.

Une explosion se fit soudain entendre dans le dos des habitants et ceux-ci se retournèrent. Chacun de leur visage devint alors tout de suite moins joyeux. En effet à la suite de cette explosion tomba un morceau de mur en briques rougâtres de la maison de Gart. Tous les habitants devinrent inquiets. Un feu démarra alors à côté du mur tombé qui contenait toute sorte de potions ou livres de magie tous plus étranges. En effet, l'un d'eux servait à apprendre la métamorphose de l'eau en vin, ou encore à faire devenir bleu une carotte. Certaines potions parmis les plus visqueuses épanduent sur le sols servait à faire pousser des arbres d'où poussaient des essence de tabac et d'où l'alcool coulait à flot depuis un tronc creux. Ainsi ces dangereuses car non testées mixtures flambèrent et une ombre géante recouvrit alors l'incendie.

Quelques habitants couards fuyèrent en criant tandis que d'autres, comme le jeune Tibalt restèrent perplexes devant une telle chose. La masse noire se déplaçait à présent, oui, elle se rapprochait de ces craintifs habitants. Seul Tibalt restait immobile, le jeune paysant de 12 ans ne voyait jamais de chose pareille dans sa ferme. L'ombre géante s'immobilisa alors et on put distinguer Gart l'inventeur en sortir. Un "ouf" de soulagement parcoura l'assemblée. En effet, l'ombre était seulement celle de Gart, mais déformée par les flammes.

Gart était tout poussiéreux, comparable à un ork, et se raprocha de Tibalt:

-Hep petit, c'te dérangerait de me trouver une autre aube mauve à pois verts ? Ce qui restait de la mienne est parti en fumée!

En effet Gart était nu. Tout le monde vit alors son frêle corps rongé par le travail au fil des années. Sauf sa partie la plus intime qui était cachée par des pages à moitié brûlées de son livre d'inventions.

-J'ai fait une découverte PHENOMENALE!! Cria t-il au jeune garçon. Apporte moi une belle aube neuve et tu ne sera pas déçu!

La nuit tombée, Gart ramassait débris et détritus présents autour de sa demeure en ruine quand Tibalt se présenta. Il avait avec lui une aube neuve, mauve et à pois verts.

-Ahhh merci mon jeune garçon! Viens donc par là que je te montre ma découverte!

Le jeune garçon et Gart traversèrent ce qu'il restait de la maison et arrivèrent jusqu'au laboratoire de Gart. Celui-ci était composé de plusieurs étagères contenant chacunes des expériences ratées ou des inventions toutes plus stupides les unes que les autres... Comme une sorte de cape servant à rendre invisible mais il se trouve qu'elle ne rend invisible que la chair. La première fois donc que Gart l'utilisa, les habitants virent seulement un cerveau, des muscles, un coeurs et des os se promener en ville.

Gart et Tibalt se posèrent sur un fauteuil rangé à côté de l'arbre à bière et échangèrent quelques mots. Gart révéla alors son grand secret à Tibalt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Contes du cadavre exquis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Contes du cadavre exquis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cadavre exquis (version personnage d'anime)
» Cadavre exquis
» Cadavre exquis
» Cadavre exquis
» Cadavre exquis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Conquest - Les Terres de Whauk :: Archives :: Archives RP-
Sauter vers: