World of Conquest - Les Terres de Whauk

Bienvenue sur les terres de Whaukh... Bienvenue dans notre monde... Un univers où le Mystique rencontre le fantastique... Une épopée Unique...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un combat aux frontières de deux mondes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sliesch Dzij

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Saaur

MessageSujet: Un combat aux frontières de deux mondes...   Ven 18 Sep - 21:09

Alors que les tensions étaient à leur comble, que les recherches pour trouver l'artefact étaient donnée, trois saaurs marchaient dans les marais de cellefics. Les trois sauriens encapuchonné comme le voulait leur coutume avançait presque en silence là où de simples humains peinaient pour ne pas s'enfoncer dans les tourbières et les trous des marécages. Les insectes s'écartaient sur leur passage et les lucioles formaient ainsi un cercle de lumière autour des trois jeteurs de sorts. Les ténères s'étendaient de plus en plus, confèrent un avantage indéniable aux créatures du marais.

Réparation devait être faites !

Alors qu'ils venaient à peine de trouver le totem de l'eau, le chercheur et ses deux compères avaient étaient troublé par la présence d'un mae humain. Il avait tenter de les entour louper avec de perfides paroles, utilisant sa connaissance à pour la fin ignoble du mensonge. Comment pouvait on pénétrer des terres qui n'étaient pas siennes, comment pouvait on espérer pouvoir s'échapper indemne ?

Mais alors que les saaurs étaient encore troublé par la révélation sur le totem, le mage avait user d'un artifice complexe pour s'éclipser hors d ela vue des êtres réptiliens.

Mais le marais était le territoire des saaurs depuis des générations, aucune race ne pouvait leur échapper sur ces terres. Non aucune, et surtout pas un de ces affreux humains. Oui Sliesch le jurait ils auraient sa peau. Ils l'avaient retrouver un court laps de temps et avaient eu le temps de pénétrer son esprit pour abaisser ses défenses, puis consciencieusement, ils avaient utiliser leur sortilèges, conféré par la puissance des esprits, canaliser aux travers des glyphes de pouvoir.

Mais le mage plus fort que prévu réussi une nouvelle fois à les semer. Mais désormais le crépuscule approchait et les saaurs sentaient leur proie de plus en plus proche. Soudain ils l'aperçurent, courant vers l'un de ses frères de races, une sorte de géant armée d'armes barbares, extrêmement longue: un lancier. Une spécifité des humains, il fallait se méfier de ces guerriers redoutables. Mias les saaurs n'en avaient que faire et alors que l'humain prononça le nom de son camarde Sliesch traça plusieurs glyphes dans els airs.

Ceux-ci s'illuminèrent puis disparaissèrent mais alors une impulsion magique émergea de la main du saaur. Cet onde se propagea dans les airs sur de nombreux mètres puis frappa le mage de plein fouet au niveau du ventre, ses vêtements se mirent alors à bruler aussitôt. Les flammes étaient magnifiques, dansante, chatoyante, elles apportaient le réconfort lors des longues nuits d'hivers, mais aussi la destruction et la désolation.

Sliesch remercia Fargas intérieurement alors que ces compagnons lancèrent eux aussi une pluie de sorts. Soudain il y eut une accalmie, les saaurs s'étaient arrêtés, pensant leur ennemie décédé. Mais celui ci semblait toujours se tenir debout. Sliesch prit alors la parole:


- Humain tu as pénétrez dans le territoire saaurs alors que tu savais pertinemment, vu ton érudition, que ce territoire étaient interdit à votre race. Pour avoir souillez nos marais, tu payeras de ta vie. De plus, il semble désormais évident, comme cannibal nous avait dit que vous êtes au courant pour l'artefact et les totems. Nous ne pouvons te laisser vivre pour cette raison aussi, même si je suppose que tu as déjà transmis toutes les informations que tu avais recueillis. Sur ce, je ne te souhaites pas une bonne route vers Haralas.

Mais nous ne sommes pas dénué de toute raison et ton compagnon a condition qu'il n'interfère pas ne sera pas pris pour cible, il n'a commis aucun crime à mes yeux et ce n'est pas une mort de plus ou de moins qui changera le conflit entre l'alliance et la confrérie. Aussi si il part, s'éloigne de nos marais et te laisse à ton sort nous ne l'attaquerons et ne le pourchasserons pas. Mais je doute qu'il accepte cette offre, car il est vrai que votre peuple n'est pas dénué d'un grand sens de l'honneur et de l'amitié.


Le saaur ferma les yeux se concentrant prêt à décocher une pluie de sorts jusqu'à ce que mort s'en suivent, mais tous même ces puants humains, avaient le droit de se défendre et d'apporter une lumière de vérité, ne pas écouter les autres c'est écouter un mensonge et cela le chercheur ne pouvait s'y résoudre même si il savait que ces accusations ne pourraient être refuté et la sentence allégée...


HRP/ Sujet ouvert uniquement aux personnes impliqués sur le damier/HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leyk'Hestre

avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 15/04/2008
Race : Humain

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Ven 18 Sep - 23:13

Leyk connaissait bien ce pont. Il avait déjà été maintes fois de guet au niveau de cette frontière. Pourtant il ne connaissait les marais environnants que par leurs odeurs et les bruits de cette végétation dense où tout était suspicieux ou tout mouvement pouvait être un danger potentiel.

La lance baissée, il voyait le mage Garath subir le courroux des habitants des marais de Celleffics. Les lumières dansaient et s'abattaient dans le dos du mage des Plaines du Ganador et il ne pourrait sûrement pas le sauver vu l'état qu'il présentait.

Un Saaur, aux habits bruns et dorés, prit la parole... Cannibal... Totems... Fargas... Haralas... Alors donc les Orks avaient contacté les Saaurs suite à ces énigmes qu'étaient les totems.

Le descendant du dernier soldat de la Phalange du Ganador prit la parole à son tour, la voix rauque et puissante.


Notre passé est lourd et vous avez toutes les raisons de Whauk de haïr les fils d'Hautecrique, mais sachez que nous ne sommes pas ici pour nous battre et que cette souillure, pour reprendre vos mots, n'en était pas une pour nous, étrangers aux marais, mais étrangers aussi à votre culture.

Je ne serai pas hypocrite avec vous. Je n'ai pas l'intention de voir Garath mourir ainsi, sans réagir... Toutefois, voyez la bonne volonté qu'il met à vous signifier ses excuses, de même que la mienne en privilégiant la négociation plutôt que le combat. Les vôtres sont connus pour être des maîtres penseurs, ainsi y aurait-il un quelconque autre moyen que la mort ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garath

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 18/05/2009
Age : 29
Race : Humain

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Sam 19 Sep - 0:01

Ayant croisé sur son chemin de bien belliqueux lézards, Garath s'était empressé de rebrousser chemin sitôt ses notes sur le totem complétées. Les Saurrs semblaient à priori tellement étonnés de trouver sur leur route un humain, cible facile dans ces marais à l'odeur fétide et emplis d'insectes porteurs de maladies diverses.

Certes, le mage serait certainement cloué au lit durant les prochains jours à cause de celles-ci... à supposer évidemment qu'il survive à la rencontre avec les écailleux...

Une fois leurs esprits retrouvés, ils avaient réagis avec une vitesse qui avait surpris le mage. Alors que lui-même s'embourbait à chaque pas dans la vase, et que ses robes accrochaient la moindre brindille qui se dressait sur son chemin, les Sakamains progressaient avec une aisance inconcevable pour un peau tendre...

Les maigres contresorts du cartographe avaient tôt fait de se faire dissiper dès les premiers assauts des Iksars ennemis, et il se prit bientôt de plein fouet les projectiles magiques qui lui furent promptement envoyés. Courant avec l'énergie du désespoir, il tenta une vaine riposte, bien peu convaincante en raison de son état de fatigue avancé.

Au loin arrivait Leyk'Hestre, un célèbre lancier de leur cité. Le guerrier avait en effet signalé sa présence dans les environs, mais Garath n'avait pas imaginé qu'il avait traversé le pont, frontière entre les terres, pour partir à sa recherche. A son attitude, il paraissait certain qu'il allait engager le combat, et ses défenses mentales seraient sans nul doute encore moins efficaces contre ses lézards à l'esprit si affuté...

L'un des sang froid prit alors la parole, accusant bien évidemment le mage d'intrusion sur des terres interdites, et tout le brol habituel qui semblait justifier à coup sur le droit de mise à mort sur tout ce qui paraissait étranger à leurs terres... Bah, comme l'on pouvait s'y attendre des membres de la confrérie, tout ce qu'ils désiraient était de mettre à mort un humain de plus, voire deux en fait... La suite du discours surprit notablement le mage, offrant de laisser le lancier sauf s'il ne se mêlait point de la bataille... de l'exécution plus exactement... Ces créatures étaient donc capables d'un semblant de compassion, ou non-dénués d'une notion de justice... Et pourtant, le mage ne pouvait se résoudre à cette possibilité. Pour combattre au côté de sournois elfes noirs et de brutaux orcs dénués de tout scrupules, il fallait nécessairement être soi-même un monstre dénué de tout sentiment, qu'importe les évènements du passé... Il devait nécessairement s'agir d'une ruse, visant à abattre le lancier dans le dos une fois leur cible primaire mise à terre... ou d'une façon d'instiller la peur dans les coeurs des braves en laissant un survivant raconter de quelle façon était mort un des leurs...


"Vous me paraissez bien prompts à condamner, saaurs! Que je sache, il s'est passé des années depuis qu'un humain a pénétré sur vos terres pour la dernière fois, et à mon arrivée, je n'ai fait montre d'aucune intention belliqueuse à votre égard, seules les connaissances perdues m'importent car, comme vous l'avez si bien noté, je suis avant tout un érudit!

Que je sache, ces totems doivent nous révéler le moyen de remodeler le monde, afin qu'il ne soit plus jamais tels que nous l'avons connu, et de quelle manière l'avons nous connu? Avez vous un seul instant imaginé qu'il puisse s'agir d'une manière de rétablir la paix entre les peuples, et non d'un nouveau moyen de s'entre-étriper? Ne vous parait-il pas normal dès lors de braver les frontières afin de récolter les maigres indices pouvant nous mener à cette solution?

Car excusez-moi, mais si la mentalité saaur m'est totalement inconnue, et que les orcs me paraissent trop stupides pour faire le moindre mal, il m'apparait clairement que si les elfes noirs parviennent à mettre la main sur un moyen de pacifier ces terres, le dit moyen n'y survivra pas longtemps!

Avant de condamner quiconque entrait sur vos terres, avez vous considéré cela? Non... Je ne pense pas... Certes, vous pouvez objecter que je tente de défendre ma peau, et je ne contredirais pas ce fait, mais il me parait totalement inconscient de ne pas tenter de réunir tous les indices possibles avant cette race perfide que sont les elfes noirs... qui n'hésiteront sans doute pas un seul instant à vous poignarder tous dans le dos, vous les saaurs et les orcs s'il s'avère par malheur que ce que les totems nous révèlent était une nouvelle arme...

Sachez que j'accepte mon sort, mais je ne regrette en rien ce que j'ai fait, mais pensez à méditer sur mes paroles lorsque vous incanterez vos derniers sorts... Mon compagnon risque très certainement de vous attaquer... Si vous avez une once de saaurité (hrp: ouais bon, ça sonne moins bien qu'humanité), comprenez son geste et laissez le en paix malgré tout... la colère est souvent bien mauvaise conseillère et les humains sont à notre grand regret prompts à y céder..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leyk'Hestre

avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 15/04/2008
Race : Humain

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Sam 19 Sep - 0:27

Leyk écoutait...

L'abnégation du mage était grande et malgré la colère qui emplissait son être, il en comprenait toute la portée. Le mage lui souffla quelques mots qui le déconcertèrent quelque peu.

Les Saaurs n'avaient pas encore réagi, mais il y avait fort à parier que ces membres de la Confrérie ne se souciaient en fait guère de la vie d'un "simple" Homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sliesch Dzij

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Saaur

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Sam 19 Sep - 11:22

Les saauriens se concertèrent quelques instants en utilisant un communication mentale. L'Union, unissait tout les saaurs qui disposait d'un maigre savoir magique de pouvoir entrer en contact par la pensée. Cette conversation ne pouvait cependant se faire sans perte d'énergie, ainsi plus on parlait à quelqu'un de loin plus cette entrevue s'avérait dangereuse. Mais le trio était expérimenté et formait un groupe compact, ainsi ils n'utilisaient pas plus de force que pour parler.

Le mage avait sus être convaincant, bien sûr il tentait de sauver sa vie, mais qui ne l'aurait pas fait. Il avait su faire remonter au cœur des saaurs les remontrances d'antan envers les elfes noirs, qui pouvaient dans certains cas s'avérer traitres. Mais les humains avaient brisé le pacte de neutralité des saaurs en tentant il y a plus d'un siècle, d'envahir les marais pour en faire un avant poste. Mais les saaurs avaient réfléchis à tirer un meilleur partit de la situation.


-Dans la situation actuel nous ne pouvons faire que deux choses, l'une comblerait notre colère et nous apaiserait, l'autre nous amènerait au même point que vous.

Humains, vous connaissez l'histoire, vos ancêtres ont voulus envahir ces marais il y a de cela un siècle, et c'est pourquoi nous nous sommes rallier à la Confrérie pour pouvoir conserver notre territoire. Nous ne prônons ni la destruction, ni la paix, libres aux autres races de s'entredétruire dans de sanglantes guerres, mais nous ne pouvons rester impassible quand à a surie de nos peuples. En tant que membres de la confrérie, nous devrions vous tuez tout les deux, en temps que penseurs nous comprenons que vous ayez chercher notre totem, nous ne dirons pas que nous n'aurions pas fait de même avec le vôtre, car cela aurait été mensonger, nous ne nierons pas non plus que nous aurions employé la force si nécessaire, chose que vous avez réussi à éviter.

Ainsi, nous avons réfléchis à nous remettre sur un pied d'égalité mes frères et moi. Loin de nous de vous proposez un pacte sur l'ensemble de votre peuple et du notre, nous n'en aurions pas le droit, cependant voilà ce que nous pouvons vous proposez:
- Soit nous agissons en tant que Confrére, et vous tuons tout les deux
- Soit nous agissons en temps que saaurs et nous ne t'exécutons que toi, mage Garath, érudit humain pour profanation de territoire. Et laissons s'en aller le lancier dont le nom nous est encore inconnu.
- Soit nous agissons en tant que les deux à la fois et vous laissons repartir dans votre contrée, en échange de quoi nous aurons l'indice que vous avez décryptés sur votre totem, ainsi qu'un droit de passage de 3 jours sur vos terres. Je tiens cependant à vous informez, que si vous décidez de ne pas rentrez dans votre contrée et allez vers els elfes noirs, nous vous laisserons tout de même partir mais informerons ceci de votre position.

Cela peut vous semblez très désavantageux, mais réfléchissez y et vous verrez que ce n'est qu'un pacte rétablissant une neutralité entre nos deux peuples. Et vous vous doutez bien que ces trois jours d'incursions nous servirons à vérifier la véracité de vos propos concernant le totem. C'est le choix le plus juste que nous pouvons vous proposez, soyez prompt car si nous n'avons point de réponses assez rapides, notre colère peut, comme pour vous, nous submerger et décider de nos options...

Quelque soit votre choix, je m'engage personnellement à le respecter et à ne pas trahir mes paroles, sur mon honneur, ma profession et mes connaissances, même si tu ne connais pas nos coutumes, saches que cet engagement est e plus fort qu'un saaur puisse faire, car si il ne le respecte pas, alors il perd tout accès à la connaissance et est donc renié des siens ce qui pour nous est pire que la mort...



Les saaurs avaient parlés et attendaient une réponse rapide, le destin des humains étaient entre leur mains, Sliesch avait eu du mal à conserver un accent humain parfait pendant tout son discours. Il trouvait très malpolis de s'adresser dans le langage d'autre peuples si on ne maitrisez pas celui-ci totalement. Même si pour une langue fourchue tout ces che et ces ssss pouvaient perturbés.. Si il pouvait obtenir l'indice du totem humain et ces 3 jours de passages, cela permettrait de rétablir l'équilibre et de récupérez un indice sans utilisez la force...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garath

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 18/05/2009
Age : 29
Race : Humain

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Sam 19 Sep - 12:51

Garath profita du discours du saurien pour prendre un peu de recul, s'appuyant contre un des énormes piliers de bois du pont pour prendre un peu de repos. Loin de lui l'idée de fuir la discussion, simplement, les négociations se déroulaient toujours mieux lorsqu'on était hors de portée d'un couteau dans le dos, ou d'un sort en pleine face en l'occurence...

La proposition des lézards était certes attrayante pour le mage, nul n'aimait risquer un séjour dans les limbes, ne sachant jamais si les esprits allaient lui permettre ou non de revenir arpenter ces terres... Mais les conséquences que cela impliquaient étaient trop grandes pour que la décision soit prise par un seul homme, et qui plus est directement impliqué.


"Je demande un délai afin de pouvoir consulter mes alliés à ce sujet, vous comprendrez aisément que, malgré la situation, je ne peux décider de cela seul, et que de toute manière si je le faisais, cela ne garantirait nullement que les humains respectent le marché. Jusqu'à la nuit tombée, je propose une trève le temps que nos discussions aboutissent et à ce moment, suivant la réponse, ce qui doit arriver arrivera. Oublions néanmoins le point de vue de la Confrérie, et laissez mes compagnons en paix je vous prie, l'initiative de pénétrer sur vos terres venait de moi, et uniquement de moi, ils y sont donc totalement étrangers."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leyk'Hestre

avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 15/04/2008
Race : Humain

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Sam 19 Sep - 13:06

Leyk n'recula alors que Garath épuisé et gravement blessé passait à ses côtés. Les Saaurs avaient parlé et Leyk se concerta presque aussitôt avec Garath et avec ceux qu'ils pouvaient joindre rapidement afin de ne pas faire attendre les habitants des Marais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garath

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 18/05/2009
Age : 29
Race : Humain

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Dim 20 Sep - 11:27

Les discussions allaient bon train parmi l'alliance, et comme dans tous les débats, aucune solution intéressante n'en sortit. C'est résigné à mourir que Garath s'apprêtait à donner sa réponse aux Saaurs, lorsque Jak sortit des ombres, lançant un sort sur sa cible.

"Rien ne sert de discuter avec ces créatures, elle appartiennent à la confrérie!"

Les négociations tournaient donc court, bah... ce n'était pas pour lui déplaire, mourir sans combattre avait un je ne sais quoi de... déprimant. Rassemblant ses dernières forces pour lancer un sort, il sentit une énergie revitalisante couler en lui, la prétresse Eleona étant venue leur porter assistance.

"Et bien, il semblerait que la voie du combat soit la seule réponse possible, je doute fort que vous souhaitiez vous désengager du combat?"

A peine sa question posée, une multitude de sorts s'abattirent sur le mage, le laissant presque ko. La réponse était claire, le combat était inévitable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sliesch Dzij

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Saaur

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Dim 20 Sep - 11:34

Les Saaurs s'impatientaient, le jour approchait à grand pas. Ils avaient convenu de faire une trêve pour la soirée, cette trêve s'arrêterait le jour levée. De plus de nombreux humains semblaient accourir, un mage sombre d'Haralas était intervenu, il semblait disposer d'une très grande force psychique pour un humain, il avait passé en facilité Veltz. Sliesch maugréa, ces humains semblaient vouloir les piéger, un traquenard qui se finirait sur la mort des lézards. Le mage calcula que dans moins d'un quart d'heure le soleil se lèverait, c'est alors qu'il sentit une déformation des forces magiques ne présence. Un prêtre adverse, humain elfes ou nain venait de soigner Garath.

Devant cet acte Sliesch décida qu'il était temps, il tuerait garath au lever du soleil, à moins que celui ci ne leur livre ce qu'ils avaient demandé avant sa mort. Ses compagnons resteraient sauf si il n'attaquait pas une fois le mage mort. Avoir soigner le mage humain, sonnait comme une trahison, cela montrait que les humains ne voulaient ni donner les informations, ni donner la vie de leur semblable.

Voyant la situation commencer à tourner au désastre le saaur tourna la tête vers l'horizon et vit alors les premiers rayons du soleil pointer. Il aurait peut être pu leur accorer un peu plus de temps, mais si il faisait cela il risquait de tout perdre... Sliesch demanda mentalement à ses compagnons de passer à l'attaque.

Les trois saaurs se déplacèrent alors prestement, prenant les humains au dépourvu et se placèrent en triangle autour de garath, ils dessinèrent alors des glyphes complexe pendant que Klajj invoquait la puissance des esprits. Le trio combina ses forces lançant une attaque magique et mental puissante. L'onde de choc atteignit le mage de plein fouet, il n'avait pas assez récupérer pour pouvoir se défendre. Les trois saaurs continuaient d'invoquer les forces des esprits et au fur et à mesure que le temps s'écoulait la vie du mage se retirait. Cepednant l'opération n'était pas aussi douloureuse qu'aurait pu l'être une boule de feu ou un pic acéré de glace. Cela permettait au mage de confier ses dernières paroles avant de mourrir, ce qui semblait pour les saaurs la mort la plus digne possible, plus digne du moins qu'un sort dans le dos...


hrp/ désoler pour le petit manque de concordance dues au post quais simultané de mon message et de celui de garath/hrp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leyk'Hestre

avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 15/04/2008
Race : Humain

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Dim 20 Sep - 11:57

La situation n'évoluait pas comme les négociations l'auraient voulue. A qui la faute ? Qu'importe, nous ne pouvions laisser les Saaurs continuaient leurs attaques sur Garath.

Les Saaurs n'avaient pas inspiré confiance. Ils n'avaient pas laissé de choix à vrai dire : s'ils refusaient et sacrifiaient Garath, les Saaurs auraient sûrement passé le pont à trois contre un seul lancier. Mais les choses avaient changé et des renforts avaient accouru...

Garath fut frappé de toutes parts. Le mage Garath se retira meurtri sur le pont, le pas incertains, le bois grinçant affreusement comme pour le plaindre.

Leyk n'hésita donc plus, il poussa un Saaur pour s'interposer entre Garath et les Iksars et en frappa un de l'extrémité de sa hampe en deux coups secs et puissants, souhaitant le déséquilibrer et l'empêcher d'atteindre Garath.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jak Gride

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Humain

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Dim 20 Sep - 13:34

Jak savait que la vie était une composante du cycle éternel de réincarnation mené par Haralas. Les souffrances de la mort nourrissaient l'esprit de son dieu et il ramenait éternellement les esprits des morts les plus puissants sur terre afin de perpétuer le cycle qui lui donnait sa force.
Ainsi donc la mort de Garath, si elle devait arriver, n'inquiétait pas Jak outre mesure. Cependant tuer les saaurs présentait de multiples avantages, aussi bien pour l'alliance que pour Jak et l'aide de Garath, même blessé grièvement était précieuse dans cette bataille.
Les saaurs s'étaient regroupés autour de Garath, l'encerclant et commençant une incantation mortelle et d'une complexité que Jak avait rarement aperçue ... Le peuple des marais n'avait pas acquis sa réputation de lanceurs de sorts puissant pour rien. Mais leur force psychique était aussi leur faiblesse car elle négligeait leur corps face aux assauts physiques.
S'ils voulaient gagner cette bataille, Jak et Garath devraient occuper suffisamment les saaurs pour que Leyk puisse les frapper mortellement sans risquer une pénétration fatale de son esprit par ces maudits lézards.
De plus les humains disposaient d'un atout considérable que constituait la prêtresse qui les avait rejoint.
Jak profita donc de l'incantation complexe des saaurs pour attaquer de nouveau le lézard qu'il avait déstabilisé et le mit à terre, le lézard n'ayant pas assez de ressources pour pouvoir se défendre face aux assauts des ténèbres et maintenir sa concentration sur le rituel en même temps.
Leyk réagit immédiatement et lui transperça l'épaule de sa lourde lance meurtrière.


Pauvres fous ... Seul Haralas décide de qui doit rejoindre le royaume des morts sur cette terre ... et ses disciples n'ont pour but que de lui ramener les âmes puissantes qu'Il leur désigne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klajj

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Saaur

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Dim 20 Sep - 20:07

Klajj avait été placé sous la tutelle du chercheur Sliesch Dzij pour cette mission. Il avait été très peu bavard, et ce même lorsqu'un combat débuta entre eux et des humains. C'est avec peu de conviction qu'il s'associa à ses deux frères de race pour tenter de terrasser celui que l'on avait désigné comme son adversaire. Aussi les humains avaient entamé un dialogue auquel Klajj ne prit pas part. Sa concentration était en grande partie occupée à préparer les glyphes magiques et à anticiper des attaques adverses, et il ne sentit pas vraiment le besoin de parler. Sliesch s'en occupait très bien d'ailleurs.
Le soir venu, le chercheur proposa un marché à leurs ennemis d'alliance. Cette tentative était rusée, et semblait équitable. Klajj commençait alors à comprendre pourquoi l'Occlumensa l'avait envoyé dans l'équipe du chercheur: Sliesch savait ce qu'il faisait. Malheuresement, les humains déclinèrent la proposition et le combat repris. Les trois mages Saaurs avaient cependant prévu cette éventualité et avait préparé un joli plan d'attaque la veille, pour éviter de se faire surpasser malgré les renforts qui arrivaient de la plaine du Galanor...
Alors que le combat faisait rage, un mage des Ténèbres prononca quelques phrases que Klajj ne saisit pas, hormis lorsqu'il évoqua "Haralas"... Un humain, qui plus est qui vénérait l'un des "Esprits" ne lui inspirait vraiment rien de bon.


-Ton "dieu" Haralas aurait t'il donc désigné ton compagnon?

C'est alors que Klajj généra un sort d'élément Eau qui frappa une nouvelle fois Garath... Il semblait déja ne plus bouger... et Veltz n'avait pas encore dit son dernier mot.


Dernière édition par Klajj le Dim 20 Sep - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Veltz



Messages : 6
Date d'inscription : 14/06/2008
Age : 24
Race : Saaur

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Dim 20 Sep - 20:30

C'était une atmosphère de vengeance et de déception qui reignait désormais du côté des Saaurs. Une vengeance par rapport à ce qu'ils considéraient comme une trahison, les humains avaient osés pénétrer dans leurs terres sans aucune excuses et refusaient alors de payer de leurs vies. Pire, ils avaient tenter de se regrouper pour tuer les trois serpents souhaitant appliquer la juste sentance. S'en était trop pour Veltz, il fallait en finir, du moins avec celui qui avait provoqué cette agitation, le pitoyable mage Garath. Celui-ci s'enfuyait peu à peu craignant chaque seconde une prochaine vague de sorts.

Si Klajj n'avait rien à craindre car son esprit résistait à tous les sorts, Veltz lui était plus faible, son esprit était trop instable. C'est pour cela qu'il subissait les haines revanchardes de ces cochons d'humains. Mais tout cela le renforçait dans l'attente du coup final qu'il porterait dans les prochaines secondes il n'attendait qu'un élément.

C'est alors qu'à sa gauche, ses frères saaur s'activèrent. D'abord Sliesh qui n'eut aucun mal à faire tomber leur cible sur le dos grâce à la puissance de son incantation, puis ce fut au tour de Klajj qui échangea un regard avec Veltz avant d'envoyer deux nouveaux sorts. C'était le signe, immédiatement le saaur, subissant jusqu'alors regarda son adversaire, puis ses mains, et murmura les paroles qui étaient synonymes de mort pour l'humain agonisant qui lui faisait face. C'était finit, les Saaur aveient accompli le devoir qui leur incombait. Ils avaient purifié leurs terres d'une vermine inculte.


-Humains, j'ai rendu justice moi et mes frères, fuyez puisque vous avez refusé le marché honorable de Sliesh sinon, vous avez pu observer ce qui vous attend. J'ose espérer que à vous trois encore survivants vous réunirez assez de sagesse pour écouter mes paroles et limiter les dégats. Si la guerre entre nos peuples n'est pas prête d'être finie, vous avez entre vos mains les moyens de mettre un terme à une des batailles et à une humiliante défaite pour votre race.

C'est sur ces paroles que Veltz partit méditer, seul sur une passerelle proche et loin de la bataille, cédant la place à ses amis dans la discussion inter racialle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leyk'Hestre

avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 15/04/2008
Race : Humain

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Lun 21 Sep - 11:14

Garath était tombé sur le pont en bois et ne s'était pas relevé. L'un des Saaurs semblait railler la situation pour le plus grand malheur des Humains présents dans cette bataille face aux maîtres des Marais de Cellefics.

Le tueur de Garath s'était écarté....

Les Saaurs étaient coordonnés, ils usaient de moyens que les Humains ne partageaient qu'entre leurs élites dans les arcanes magiques. Leyk comparait cette coordination à celle des soldats de la Phalange du Ganador d'antan ; elle qui ne se déplaçait et attaquait comme si elle n'était qu'une seule en même entité. Les boucliers levés, les lances baissées, la Phalange avait été redoutée et redoutable sur le champ de bataille, un vestige d'une période révolue où Hautecrique brillait par sa richesse et par ses dirigeants.

Leyk sauta du pont et atterit lourdement dans l'eau qui éclaboussa les alentours. Il le voyait...

Hautecrique avait pris le surnom de la morne dans les périodes suivantes, la ville resplendissante se tournant vers une ville accablée par les défaites et la rage de la Confrérie, jalousant la puissance et le renom de l'Humanité.

Agrippant sa lance de ses larges mains, il pointa son arme vers le Saaur se déplaçant pour... fermer les yeux ?

Les Humains avaient alors instauré un régime autoritaire et efficace où les personnes les plus influentes dictaient les lignes principales à suivre, l'Assemblée des Oligarques tenant avec une main de fer un peuple déshonoré et démoralisé, face à une Confrérie toujours plus forte, aux effectifs bien plus importants. Tenir les frontières des Plaines du Ganador s'avérait presque impossible avec le faible nombre de soldats disponibles.

La lance se ficha dans la panse du Saaur, ressortit en arrachant la chair étrangement tendre...

Les Hestre avaient quitté l'Assemblée à cause de la décision de certains fous de rompre le statut quo avec les Saaurs. Aujourd'hui l'Humanité en subissait les conséquences, un mort de plus s'ajoutant aux précédents et nombreux à venir.

Leyk visa la jambe du Saaur, lui éraflant le muscle et déchirant les tendons...


Comment faire confiance à des membres de la Confrérie ? Comment pouvons-nous laisser la Confrérie mettre la main sur les messages des totems ? Granos me protège, je ne puis laisser les massacres s'amplifier au sein de Whauk alors que ces messages pourraient mener à une quelconque arme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klajj

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Saaur

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Jeu 24 Sep - 18:47

La bataille continuait à faire rage au niveau du pont qui séparé royaumes Humains et Saaurs. Le combat était d'une beauté rare. Des flammes noires, des rayons de glace et des boules de feu s'entrecroisaient et explosaient tel un feu d'artifice. Au ras du sol, Leyk'Hestre projetait des lanches à des vitesses inconcevables, et parfois le lancier se voyait encerclé d'un halo lumineux jaune-vert, témoin des soins magiques qu'ils recevaient de la prêtresse Eleona.

C'était un spectacle qui avait son coût, certes, et Klajj savait que la raison pour laquelle il se battait était loin d'être magnifique. Mais il avait ici l'occasion de prouver ses dons, révéler sa magie destructive malgré son prétendu alignement de prêtre. Sliesch, Veltz et lui organisait des attaques réglées à la seconde prêt sur le lancier, maintenant que le mage Garath était tombé. Le mage Iksar Veltz était également très amoché, et il était évident qu'il fallait trouver une solution pour lui éviter de succomber...
Soudain, Klajj aperçut une sphère d'un noir brumeux qui fonçait droit sur lui. Elle explosa au sol, et le Saaur fut projeté par la déflagration. Son vol plané l'amena droit dans la rivière.

Une fois sous l'eau, il aurait du sentir la douleur dans son dos, le choc qu'avait provoqué sa chute. Mais il n'en fut rien. Il se sentait au contraire revigoré par le contact de l'eau. Sa fatigue l'engourdit dans sa position confortable. Il aurait pu resté des minutes, allongé à quelques mètres sous la surface... Mais il fallait qu'il remonte, il avait une mission à accomplir. Dans un élan de volonté, Klajj se propulsa à l'aide de ses membres amphibiens et s'échappa de la surface à une vitesse vertigineuse.

Alors que le saut l'amener vers le haut, Klajj se concentra pour écrire à distance un nouveau glyphe magique. Le glyphe se composa juste au dessus de la surface, en dessous du Saaur. Celui retomba de la façon la plus élégante possible dans la rivière, et son plongeon généra une vague lorsqu'il pénétra dans l'eau. Seulement, la vague ne se dispersa pas comme elle aurait du le faire, mais au contraire s'amplifia encore et encore, jusqu'à devenir un mur d'eau qui ressemblait à un raz de marée miniature.


-C'est le moment pour nous de les quitter...

Klajj avait transmis son message par voie mentale à ses compagnons. Il était certain que Sliesch et Veltz se rappelaient de la stratégie que tout trois avaient mis au point la nuit de la trève...

Le mur d'eau atteint le pont en quelques secondes, prêt à engloutir sous les flots quiconque tenterait de braver sa force... A cet instant, Klajj sortit une nouvelle fois de la rivière (plus en discrétion cette fois) du côté de la rive est.


-C'est bon de mon côté. Ils n'ont rien vu.

Veltz avait mis à profit la diversion. Les humains comprendraient assez vite de quoi il s'agissait, à supposer qu'ils étaient encore en vie...
Maintenant, la quête du totem les attendait...




HRP/ Bon je sais pas si le coup du petit raz de marée est très réaliste pour un mage de rang 1. Enfin c'est juste pour le spectacle! /HRP

EDIT: Excusez moi j'avais posté le message avec mon compte d'admin Laughing La boulette, désolé désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sliesch Dzij

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 11/04/2009
Race : Saaur

MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   Ven 25 Sep - 18:32

Sliesch et Klajj avait passer les défenses humaines, venger l'affront fait à leur terre et préserver la vie de Veltz grâce à une ruse particulièrement élaboré. A défaut d'être très fanatique, Klajj savait inventer une solution aux problèmes les plus complexes. Veltz et lui avait était affecté aux commandes du chercheur, bien que celui-ci ne savait trop pourquoi et les considérait comme ses égaux, l'occlumensa de l'armée avait tenu à faire de lui le directeur des recherches. Désormais il pensait en savoir un peu plus, il avait su rapidement gagner la confiance de ses compagnons, avaient une verve assez bonne et un sens aigü des marchés et des coutumes des autres races. Cependant il n'était pas le plus puissant et encore moins le plus ingénieux de l'équipe. Et ce'st sur cela qu'il pouvait se reposer sur veltz et ses attaques les plus puissantes qu'il avait vu depuis bien longtemps ainsi que sur la capacité de Klajj à s'adapter à tout les types de situation.

L'Esprit de chacun avait déteint sur leur mentalité et leur action, le feu avait donner au chercheur le pouvoir de se battre et la capacité à toujours mener les esprits dans le même sens que le sien, tandis que la glace avait conférer à Veltz un tempérament calme et peu bavard mais meurtrier, et que l'on sentait que l'esprit de Klajj était comme l'eau, s'adaptant au contenant plutôt que d'imposer sa forme. L'équipe offrait donc une grande polyvalence pour un groupe plutôt restreint. Soudain Klajj et Sliesch arrivèrent au totem humain, ils déchiffrèrent au plus vite le totem. Sentant une présence s'approcher, les saauriens créèrent une onde mentale incitant d'éventuels intrus à ne pas s'approcher, la puissance de l'attaque était faible, amis s'étendait sur de longues distances. Une fois leur tâche terminer, les deux saauriens reprirent leur route.


J'espère que ça sera plus facile à partir de maintenant, mais j'en doute, et nous devrons continuer sans Veltz, il nous faudra redoubler d'ingéniosité et évitez de recroiser ce groupe d'humain qui décidément était plus que puissant, sans l'avantage que nous avions pris en blessant le mage garath, nous n'aurions pu remporter ce semblant de victoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un combat aux frontières de deux mondes...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un combat aux frontières de deux mondes...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Glace Cendrée, le coeur déchiré par deux mondes
» Le souffle de la guerre
» Les marques bleues : deux mondes différents
» Quand deux mondes s'entrechoquent !
» Deux mondes convergent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World of Conquest - Les Terres de Whauk :: 
Le Monde de Whauk
 :: 
Terres de Whauk
 :: Aventures des Contrées
-
Sauter vers: